BIMSTEC

  1. Contexte

Réglage            

L’Initiative du Bay of Bengal pour la coopération technique et économique multisectorielle (BIMSTEC) est une organisation régionale comprenant sept États membres situés dans le littoral et les zones adjacentes du golfe du Bengale, constituant une unité régionale contiguë. Cette organisation sous-régionale a vu le jour le 6 juin 1997 dans le cadre de la Déclaration de Bangkok. Il comprend sept États membres: cinq d’Asie du Sud, dont le Bangladesh, le Bhoutan, l’Inde, le Népal et Sri Lanka, et deux d’Asie du Sud-Est, y compris le Myanmar et la Thaïlande.

Initialement, le bloc économique était formé de quatre États membres avec l’acronyme «BIST-EC» (Bangladesh, Inde, Sri Lanka et Thaïlande Economic Cooperation). Suite à l’inclusion du Myanmar le 22 décembre 1997 lors d’une réunion ministérielle spéciale à Bangkok, le Groupe a été rebaptisé «BIMST-EC» (Bangladesh, Inde, Myanmar, Sri Lanka et Thaïlande). Avec l’admission du Népal et du Bhoutan à la 6e réunion ministérielle (février 2004, Thaïlande), le nom du groupement a été changé pour «Initiative de la Bande du Bengale pour la coopération technique et économique multisectorielle» (BIMSTEC).

Objectif

L’objectif de la création d’une telle alliance était d’exploiter une croissance partagée et accélérée grâce à une coopération mutuelle dans différents domaines d’intérêt commun en atténuant les assauts de la mondialisation et en utilisant les ressources régionales et les avantages géographiques. Contrairement à de nombreux autres groupements régionaux, BIMSTEC est une organisation coopérative sectorielle. Commençant avec six secteurs – commerce, technologie, énergie, transports, tourisme et pêche – pour une coopération sectorielle à la fin de 1997, il s’est étendu à neuf autres secteurs – agriculture, santé publique, lutte contre la pauvreté, lutte contre le terrorisme, environnement, culture , le contact entre les personnes et le changement climatique – en 2008.